L'Histoire d'Évreux

1928

L'Histoire d'Évreux où l'on verra entre autres...
Qu'un riche argentin commande une réplique fidèle de la clôture en bois des chapelles.

< >

logo

Les événements fondateurs, les petites et grandes péripéties de la ville, les personnages marquants, les anecdotes diverses, les informations les plus variées...

1928


En 1928

Les travaux de la première école de Nétreville commencent.


La même année (1928)

Mort à Évreux d'Albert Martin, instituteur honoraire, officier d'académie et membre de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure.


La même année (1928)

Il est calculé qu'un médecin installé à Évreux, contrainte de louer une automobile pour une consultation à dix kilomètres de la ville, devra payer 1,75 francs le kilomètre de location et cinq francs l’heure de stationnement, alors qu’il ne recevra que 32 francs pour sa prestation.


Le 1er janvier 1928

Mort à Nantes en Loire-Inférieure (actuelle Loire-Atlantique) de Louis Fourneau, proviseur du lycée d'Évreux, sociétaire des Artistes français, officier de l'Instruction publique et membre de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure.


Le 4 janvier 1928

Arrêté en flagrant délit de cambriolage dans une villa de Rosny-sur-Seine en Seine-et-Oise (actuelles Yvelines), Georges Martin déclare aux deux gendarmes le conduisant au poste qu'il est l'auteur d'environ 150 délits de ce type dans la région d'Évreux et de la partie occidentale de la région parisienne.


Le 5 janvier 1928

Fondateur et président de l'Association des amis des arts du département de l'Eure, Marcel Delaunay dépose une plainte au parquet d'Évreux suite à la disparition de l'aigle-lutrin de l'église du Thuit-Signol (actuel Le Thuit-de-l'Oison) dont l'élément remarquable, le rapace en question, aurait déjà été envoyé clandestinement en Égypte.


Le 6 janvier 1928

Naissance à Évreux d'Éliane Henriette Simone Reine Tribondeau, médaillée de la Résistance française pour sa bravoure sous l'Occupation.


Le 7 janvier 1928

La ville d'Évreux est mentionnée dans « Les Mémoires d'un poilu de quinze ans », feuilleton de Clotaire Bourguignon paraissant dans les colonnes du Journal des mutilés, réformés et blessés de guerre :

En effet, au bout d'une heure à peine, les obus arrivent, éclatent et richochent de tous côtés. C'est à qui baissera le plus la tête. Par instants même, nous n'hésitons pas à nous jeter dans la boue, à plat ventre ! Franchement, je regrette un peu le dépôt de Fontainebleau, et même celui d'Évreux.


Le 12 janvier 1928

Devant la cour d'assises du Calvados à Caen, le docteur Bessières, médecin-chef de l'asile psychiatrique d'Évreux, contredit un de ses confrères qui présentait l'accusé, le dessinateur William-Robert Follain, comme un homme héréditairement « dégénéré ».


Le 20 janvier 1928

La prison d'Évreux réceptionne la guillotine pour l'exécution, prévue le lendemain à 7 heures, du docker Auguste Martin, condamné à mort pour l'assassinat de son épouse.


Le 21 janvier 1928

Condamné à mort pour le meurtre prémédité de son épouse, le docker Auguste Martin, originaire du Petit-Quevilly, est guillotiné derrière la prison Évreux devant près de 150 curieux.


Le 23 janvier 1928

Respectivement rentreuse, tisseuses et chef magasinier des établissements Malatiré et Lecoeur depuis une soixantaine d'années, Mmes Benech, Blanquet, Gaillard et M. Breton reçoivent la médaille de vermeil du Mérite des mains de Georges Lainel, chef-adjoint du cabinet du ministre du Commerce.


Le 27 janvier 1928

Le congrès extraordinaire de la fédération de l'Eure de la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) se tient dans la matinée à l'hôtel de ville d'Évreux.


Le 29 janvier 1928

L'Évreux Athletic Club est battu 9 à 0 par l'équipe B du Havre Athletic Club en match amical de rugby.


Le même jour (29.1.1928)

La Société de libre pensée, science et raison d'Évreux convoque son assemblée générale à l'hôtel de ville.


Le 30 janvier 1928

Fauchée par la voiture de M. Dagonort alors qu'elle traversait la place Dupont-de-l'Eure pour se rendre à l'école, la jeune Simone Pichereau succombe à ses graves blessures à l'hôpital d'Évreux.


Le 2 février 1928

Le tribunal de commerce d'Évreux déboute M. Bonnaud, président du Comité des obligataires de São Paulo, dans son action contre la banque Société générale à laquelle il réclamatait le paiement en or de ses obligations.


Le 5 février 1928

Amoureux depuis longtemps de la domestique d'un médecin de Gravigny, Maurice Dourlan se tire une balle de revolver dans la tête, puis meurt à l'hôpital d'Évreux où il avait été transporté dans un état désespéré.


Le 8 février 1928

À l’occasion du centenaire de la naissance du célèbre écrivain Jules Verne, la Revue belge de J. Goemare s’entretient avec son petit-fils, Jean-Jules Verne, substitut du procureur de la République à Évreux.


Vers le 10 février 1928

Des sarcophages en pierre de l'époque mérovingienne sont mis au jour par des ouvriers qui creusaient les fondations d'une pompe à essence à l'angle de la vieille route et de la nouvelle côte de Paris.

Photo

Un des sarcophages du parc François-Mitterrand
© ND / evreux-histoire.com
Libre de droits avec mention du site


Le 13 février 1928

Maître d'internat au collège d'Avranches, M. Fratahi est nommé maître d'internat au lycée d'Évreux en remplacement de M. Domin.


Le 26 février 1928

Secrétaire du comité départemental du Parti communiste français, M. Vimard présente les candidats de la deuxième circonscription d'Évreux aux 400 militants présents.


En mars 1928

Une statuette modelée représentant un gladiateur est mise au jour dans un jardin situé en face de l’entrée du chemin dit « d’Hardencourt », dans le quartier du Clos-au-Duc.

Photo

Dessin reproduisant la statuette de gladiateur du Clos-au-Duc
© BNF-Gallica / Société normande d'études préhistoriques
Domaine public


Le 7 mars 1928

Naissance à Évreux de Robert Guivarch, champion de France de boxe.


Le 11 mars 1928

Substitut du procureur de la République à Dieppe en Seine-Inférieure (actuelle Seine-Maritime), Olivier Pierre Augustin Cravin est muté auprès du tribunal de première instance d'Évreux.


Le même jour (11.3.1928)

Vice-président du tribunal de première instance d'Évreux, Georges Oscar Harlé est muté conseiller à la cour d'appel de Rouen.


Mi-mars 1928

M. Laurent est nommé juge d'instruction auprès du tribunal de première instance d'Évreux.


Vers le 16 mars 1928

Les juges ébroïciens Bruneau et Pierucci sont mutés à Marseille.


Le 18 mars 1928

L'équipe de la Jeanne d'Arc d'Évreux est opposé au Havre Athletic Club en finale du championnat de Normandie de football.


Le 25 mars 1928

Suite aux reproches émis par M. Péan, vétéran ébroïcien, les organisateurs du congrès de l'Union des mutilés et victimes de la guerre des chemins de fer de l'Est qui se tient à Paris sont contraints de retarder la deuxième séance de travail.


Le 1er avril 1928

Grand prix sportif du quotidien L'Humanité, la course cycliste Rouen-Évreux-Paris passe logiquement par un contôle et un ravitaillement dans la Cité-Jolie.


Début avril 1928

Tout juste libéré d'un 27e séjour pénitentiaire à Évreux, Paul Guyot se constitue prisonnier après avoir volé puis revendu du matériel de jardinage.


Le 6 avril 1928

Substitut du procureur de la République à Béthune dans le Pas-de-Calais, Louis Henry Joseph Gravier est muté à Évreux.


Le 8 avril 1928

Licencié au Vélo-Club de Levallois, Jules Merviel remporte la 20e édition de la course cycliste Paris-Évreux devant Léon Bessières et F. Lefèvre en 2 heures, 25 minutes et 17 secondes.

Photo

Le vainqueur Jules Merviel entre ses dauphins Léon Bessières à gauche et F. Lefèvre à droite, dans l'hebdomadaire Le Miroir des Sports daté du 27.04.1937
© BNF-Gallica / Institut National du Sport de l'Expertise et de la Performance, 2013-54014
Domaine public


Le 9 avril 1928

Domiciliée rue Charles-Corbeau chez sa fille Mme Letellier, Anna Alaboissette née Plet fête son centième anniversaire à la cathédrale Notre-Dame d'Évreux où une messe est dite en son honneur.


Le 17 avril 1928

Grâce à l'examen minutieux d'une casquette, l'enquête sur le vol à l'arraché dont a été victime Mme Perrier à Paris permet de retrouver Roger Deshays, ajusteur-mécanicien à Romainville, et son père, domicilié à Évreux, qui avait tenté naïvement de négocier à la banque les titres volés.


Vers le 20 avril 1928

Ancien maître d'internat au lycée d'Évreux, M. Colin est nommé au même poste au lycée du Mans.


Le 21 avril 1928

Employé d'origine russe d'un hôtel d'Évreux, Pierre Jouchkoff entame depuis sa ville un tour de France pédestre au cours duquel il devra subvenir à ses besoins par son seul travail, muni de sa seule mandoline et d'une trentaine de paires d'espadrilles.


Le 22 avril 1928

Exploitant agricole et notamment membre du conseil d'administration de l'Union nationale des coopératives lainières, Léon Paul Lauvray arrive en tête au premier tour des élections législatives dans la première circonscription d'Évreux avec 6 021 voix, contre 3 571 à son opposant socialiste Louis Reinhold.


Le 25 avril 1928

Mort à Évreux de Pierre de Brye, capitaine réserviste de cavalerie et chevalier de la Légion d'honneur.


Le 27 avril 1928

Une messe est donnée en la cathédrale Notre-Dame d'Évreux en l'honneur de Pierre de Brye, capitaine réserviste de cavalerie et chevalier de la Légion d'honneur.


Le 29 avril 1928

Exploitant agricole et notamment membre du conseil d'administration de l'Union nationale des coopératives lainières, Léon Paul Lauvray est élu député dans la première circonscription d'Évreux au second tour avec 7 139 voix, contre 7 026 à son opposant socialiste Louis Reinhold.


Le même jour (29.4.1928)

Le radical socialiste Camille Briquet est élu député de la seconde circonscription d'Évreux au second tour avec 6 205 voix, contre 4 364 à son opposant républicain Louis Modeste Leroy.


Le 5 mai 1928

Vice-président du tribunal de première instance d'Évreux depuis septembre 1926, Alexandre Arthur Veillot est nommé conseiller à la cour d'appel de Rouen en Seine-Inférieure (actuelle Seine-Maritime).


Le même jour (5.5.1928)

Juge d'instruction à Nancy en Meurthe-et-Moselle, Albert Cabannes est nommé vice-président du tribunal de première instance d'Évreux.


Le même jour (5.5.1928)

Naissance à Évreux de Jean Auboin, géologue spécialiste des chaînes de montagnes péri-méditerranéennes, des cordillères américaines et des arcs insulaires ouest-pacifiques, professeur à la faculté des sciences de Paris, directeur du département de géotectonique puis du laboratoire de géologie structurale de l'université Pierre-et-Marie-Curie, et membre de l'Académie des sciences en 1981.


Le 4 mai 1928

Le Syndicat lainier de l'Eure procède, en son siège du 9 rue de la Petite-Cité, à la vente aux enchères publiques de laines en suint et agneau que les acheteurs ont pu apercevoir aux magasins de la rue Passot.


Le 6 mai 1928

La Société des courses d'Évreux et les autorités militaires organisent une course de steeple-chase sur l'hippodrome de Navarre.


Le 10 mai 1928

Entrepreneur de couverture à Évreux, un automobiliste percute et blesse grièvement un cycliste sur la route de Saint-Aquilin-de-Pacy (actuelle Pacy-sur-Eure) avant de prendre la fuite.


Le 11 mai 1928

Mort à Évreux de Mme de Possesse, née Minangoy-Pérignon, veuve d'un notable de la ville.


Le 13 mai 1928

La Fédération musicale de Normandie organise des épreuves de chant et d'instruments de musique à Évreux.


Le 18 mai 1928

Des travaux d'installation d'une fosse sceptique au Syndicat agricole de l'arrondissement d'Évreux, situé 9 rue de la Petite-Cité, mettent au jour un mur et une colonne d'époque gallo-romaine, profondément enfouis sous la cave du bâtiment.

Photo

Colonne gallo-romaine de la rue de la Petite-Cité, dans le Tome 5 de la série 8 des recueils de la Société libre de l'Eure, 1928-1930
© BNF-Gallica / Société libre de l'Eure
Domaine public


Le 21 mai 1928

Sous une pluie qui disloque peu à peu le peloton, les premiers concurrents de la course cycliste Paris-Caen atteignent la ville d'Évreux à 10h18 précises.


Le 26 mai 1928

Une pensionnaire de l'asile psychiatrique de Navarre se suicide dans la nuit en se pendant à la chaînette de la fenêtre de sa chambre.


Le même jour (26.5.1928)

Naissance à Évreux de Jannine Marie Contant née Overlack, médaillée de la Résistance française comme son mari pour sa bravoure sous l'Occupation.


Le 29 mai 1928

Grièvement blessé dans un accident de voiture survenu près de Conches (actuelle Conches-en-Ouche), le bûcheron Fauchet meurt à l'hôpital d'Évreux des suites d'une fracture du crâne.


Le même jour (29.5.1928)

De passage à Évreux, un riche argentin dont le nom n'est pas divulgué dans la presse s'extasie tant sur les clôtures d'une chapelle de la cathédrale de la ville qu'il en négocie l'acquisition. Suite au refus évident des autorités, il se dirige vers le musée de sculpture comparée du Trocadéro à Paris, et passe commande d'une réplique à un prix que l’on dit exorbitant.


Début juin 1928

Au volant de son automobile, le comptable parisien Léonard Faithfull percute la motocyclette conduite par Raymond Lebrey et Raymond Lecoq, domiciliés à Évreux, qui sont tous deux sérieusement blessés.


Le 10 juin 1928

La Société civile de tir d’Évreux organise la première des cinq journées de son concours annuel, doté de 4 000 francs de prix et portant sur trois cibles à 200 mètres dans les catégories « Revolver », « Flobert » et « Ball-trap ». Participants et spectateurs peuvent se procurer le règlement et le programme chez Eugène Fourré, responsable du stand et armurier de la place du Grand-Carrefour.


Le 13 juin 1928

Domicilié 20 rue de la Petite-Cité à Évreux, le futur maire Georges Bernard fait paraître une annonce dans l'édition nantaise de L'Ouest-Éclair pour la vente de son automobile :

Belle conduite intérieure Mors SS, 14 HP, état de marche garanti, freins A.V., six roues Rudge, à vendre prix intéressant, cause double emploi.


Le 17 juin 1928

Historien, essayiste et membre de l'Académie française, Georges Goyau est élu président de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure. Il succède à Maxime Laignel-Lavastine.


Le même jour (17.6.1928)

Athlète formé à l'Évreux Athletic Club, Louis Raimbourg battrait son propre record de France au lancer du marteau avec un jet à 48,77 mètres (?) lors du Challenge des mutilés qui se déroule à Évreux.


Le même jour (17.6.1928)

La Société civile de tir d’Évreux organise la deuxième des cinq journées de son concours annuel, doté de 4 000 francs de prix et portant sur trois cibles à 200 mètres dans les catégories « Revolver », « Flobert » et « Ball-trap ». Participants et spectateurs peuvent se procurer le règlement et le programme chez Eugène Fourré, responsable du stand et armurier de la place du Grand-Carrefour.


Le même jour (17.6.1928)

Emmenée par le coureur belge Julien Vervaecke, l'équipe Alcyon est la première à atteindre, à 11h21 précises, la ville d'Évreux lors de la première étape Paris-Caen de la 22e édition du Tour de France.


Le 19 juin 1928

L'agence de biens immobiliers installée 7 boulevard de La Buffardière fait paraître une annonce dans Le Figaro pour la mise en vente du château du Troncq.


Le 22 juin 1928

Vétéran de la Première Guerre mondiale hospitalisé par erreur et dans des conditions effroyables à l'asile psychiatrique de Navarre, après avoir subi au cours de l'année 1915 un fort stress post-traumatique, le sous-officier Robert Noël s'en prend aux magistrats de la 8e chambre correctionnelle, constituée en cour régionale des pensions, et tire deux coups de feu sans toutefois faire de victimes.


Vers le 23 juin 1928

Du 7e régiment de chasseurs à cheval d'Évreux, le cavalier Roberge est puni de quinze jours de prison pour avoir sifflé l'air de L'Internationale.


Le 23 juin 1928

Fondé par le candidat Louis Reinhold en prévision des élections législatives, l'organe de propagande socialiste L'Éclaireur d'Évreux change sa périodicité d'irrégulière à hebdomadaire.


Le 24 juin 1928

La Société civile de tir d’Évreux organise la troisième des cinq journées de son concours annuel, doté de 4 000 francs de prix et portant sur trois cibles à 200 mètres dans les catégories « Revolver », « Flobert » et « Ball-trap ». Participants et spectateurs peuvent se procurer le règlement et le programme chez Eugène Fourré, responsable du stand et armurier de la place du Grand-Carrefour.


Le 26 juin 1928

Accompagné de 76 officiers supérieurs dont dix généraux, le gouverneur militaire de Paris et membre du Conseil supérieur de la guerre arrive à Évreux où il doit superviser des manoeuvres de plusieurs jours.


Le 1er juillet 1928

La Société civile de tir d’Évreux organise la quatrième des cinq journées de son concours annuel, doté de 4 000 francs de prix et portant sur trois cibles à 200 mètres dans les catégories « Revolver », « Flobert » et « Ball-trap ». Participants et spectateurs peuvent se procurer le règlement et le programme chez Eugène Fourré, responsable du stand et armurier de la place du Grand-Carrefour.


Le 4 juillet 1928

Membre honoraire de la Société nationale des antiquaires de France, l'archéologue et numismate Jules-Adrien Blanchet fait part des derniers vestiges romains découverts à Évreux au cours d'une séance de travail.


Le 6 juillet 1928

L'entrepreneur de maçonnerie Paul-Albert Revert est condamné par la cour d'assises de l'Eure siégeant à Évreux aux travaux forcés à perpétuité pour avoir assassiné le charbonnier Julien Bauché près des Andelys.


Le 7 juillet 1928

Dans sa rubrique « Petite correspondance », le Journal des mutilés, réformés et blessés de guerre répond à la demande de renseignement d'un vétéran ébroïcien qui préfère garder l'anonymat :

Pouvez demander à l'Office départemental des Mutilés, 7, rue des Minimes, une allocation journalière pour votre famille. Mais ce n'est pas un droit.


Le 8 juillet 1928

La Société civile de tir d’Évreux organise la dernière des cinq journées de son concours annuel, doté de 4 000 francs de prix et portant sur trois cibles à 200 mètres dans les catégories « Revolver », « Flobert » et « Ball-trap ». Participants et spectateurs peuvent se procurer le règlement et le programme chez Eugène Fourré, responsable du stand et armurier de la place du Grand-Carrefour.


Le 15 juillet 1928

Organisé par la commission sportive de l'Union vélocipédique de France et avec le concours du quotidien Le Petit Parisien, le Critérium des tandems Paris-Deauville quitte Suresnes au petit matin et fait halte à Rueil, Bougival, Le Port-Marly, Saint-Germain-en-Laye, Mantes (actuelle Mantes-la-Jolie), Pacy-sur-Eure, Évreux, Le Neubourg, Brionne, Pont-Anthou, Saint-Georges-du-Vièvre, Lieurey, Cormeilles, Pont-l'Évêque et Touques.


Le 19 juillet 1928

Située à une quarantaine de mètres seulement de l'hôtel de ville d'Évreux, une usine de pulvérisation de caoutchouc est totalement dévastée par un incendie dont les dégâts sont estimés à 600 000 francs. La mutualisation des efforts des sapeurs-pompiers et des militaires du 7e régiment de chasseurs permet d'éviter l'embrasement de tout un quartier.


Le 21 juillet 1928

Fin connaisseur de l'histoire locale, chanoine titulaire de la cathédrale d'Évreux et auteur de nombreuses publications, l'abbé Georges Célestin Bonnenfant reçoit les 1 000 francs du prix Charles-Blanc de l'Académie française pour son ouvrage L'église Saint-Taurin d'Évreux et sa châsse.


Le 26 juillet 1928

Partis l'avant-veille de la porte Dauphine à Paris et à destination de Deauville, six équipages à quatre passagers sont attendus à Évreux où ils feront rapidement la promotion du tourisme hippomobile.


Fin juillet 1928

Président du tribunal d'Évreux, M. Sans est nommé juge au tribunal de Rouen.


Le 3 août 1928

Employés de la maison Boulay à Évreux, Léon Timmer et Marcel Boissel sont tués sur le coup au passage à niveau de La Bonneville, lorsque leur camion de livraison est percuté de plein fouet. La garde-barrière Aulnette est rapidement pointée du doigt pour avoir omis d'interdire le passage avant l'arrivée du train.


Le 7 août 1928

Du Centre d'éducation physique d'Évreux, le sergent Romain est conduit dans une clinique de Rouen après le violent accident de son automobile sur la route de Louviers.


Le 10 août 1928

Ouvrier agricole au hameau de Saint-Michel, sur les hauteurs d'Évreux, le jeune Gaston Housse est victime d'un malheureux concours de circonstances : au moment où il descend de sa faucheuse attelée à deux chevaux, sur laquelle il avait constaté une avarie, un des équidés, agacé par une grosse mouche ou un taon, lance une ruade qui l'atteint en plein ventre, le blessant mortellement.


Le même jour (10.8.1928)

L'automobile de Georges Flatteau percute celle d'un forain à hauteur du champ d'aviation d'Évreux. Le conducteur est soigné à l'hôpital de la ville pour plusieurs côtes fracturées.


Mi-août 1928

Enseignant à Alençon, André Buisson est nommé professeur d'anglais au lycée d'Évreux en remplacement de M. Royer qui lui succède dans l'Orne.


Le 19 août 1928

Employé d'hôtel à Évreux d'origine russe, Pierre Jouchkoff achève, devant des milliers de personnes à Évreux, son périple de 5 400 kilomètres et 115 jours à pied à travers toute la France. Motivé par ce pari à 40 000 francs, il s'était muni au départ d'une trentaine de paires d'espadrilles, d'une mandoline mais sans aucune somme d'argent en poche.


Le 20 août 1928

Louise Chavatte, qui dit se prénommer « Liliane », arpente depuis six mois la route de Paris à Mantes (actuelle Mantes-la-Jolie), prétextant se rendre urgemment chez son patron à Évreux, sans le moindre sou en poche. L'entourloupe est si bien menée qu'elle lui rapporte entre 60 et 80 francs par jour, mais elle est finalement démasquée par un automobiliste.


Le 23 août 1928

Les obsèques en la cathédrale Notre-Dame d'Évreux d'Amélie Arnould, veuve de Léopold Chauveau qui fut directeur honoraire des contributions directes du département de l'Eure, sont dirigées par l'évêque Constantin Chauvin avec l'assistance d'Auguste-Maurice Clément, évêque de Monaco et ami de la famille.


Le 28 août 1928

Les gendarmes d'Évreux se rendent sur la route de la côte de Parville où gît le corps du charpentier Frédéric Garel, originaire du Morbihan, victime d'un automobiliste qui a ensuite pris la fuite.


Le 29 août 1928

Mort à Château-sur-Epte dans l'Eure de Clément Hervé, maire de cette commune, conseiller général d'Écos et vice-président de l'assemblée départementale de l'Eure à Évreux.


Le même jour (29.8.1928)

Native d'Évreux et âgée de quatorze ans, Hélène Mary ne se présente pas chez le crémier du 16e arrondissement de Paris où elle est employée. Avertie par ce dernier, le commissariat de police de Puteaux juge sa disparition très inquiétante.

Photo

La jeune Hélène Mary
© Bibliothèque nationale de France / Le Matin du 3.9.1928
Domaine public


Le même jour (29.8.1928)

À Saint-André-de-l'Eure, l'homme d'équipe ferroviaire Gustave Dazin fait stopper le train Dreux-Évreux après avoir constaté que l'aiguillage avait volontairement été bloqué à l'aide de pierres.


En septembre 1928

L'armée française se restructurant, la 3e région militaire comprend désormais le 7e régiment de chasseurs à cheval et le 1er escadron d'auto-mitrailleuses, tous deux installés à Évreux.


Le 2 septembre 1928

En chassant la perdrix aux abords des Ventes, M. Cottin tire malencontreusement sur ses compagnons de chasse. Tandis que M. Sorieul n'est que légèrement blessé, le jeune Marcel Simon est précipitamment conduit à l'hôpital d'Évreux où les médecins constatent rapidement que son oeil gauche ne pourra être sauvé.


Le 6 septembre 1928

Bibliothécaire à la gare d'Évreux, Mme Rousselin est renversée par l'automobile conduite par Mme Bresseron au carrefour de la Crosse. Gravement blessée à la tête et souffrant de multiples contusions, elle est prise en charge à l'hôpital.


Le même jour (6.9.1928)

Blessé à la tête et à la poitrine par l'éclatement de son fusil alors qu'il chassait le lapin à Portes, Marcel Brunel est transporté dans un état grave à l'hôpital d'Évreux.


Le 7 septembre 1928

Engreneur sur la route des Baux-de-Breteuil, Maurice Leguay chute de la batteuse qu'il conduisait à Évreux et se fracture la colonne vertébrale. Il est transporté dans un état désespéré à l'hôpital.


Le 9 septembre 1928

Ballon de 780 mètres cubes piloté par M. Baillat, Le Dracéen s'envole de la piste d'aviation d'Évreux avec M. Portevin comme passager.


Vers le 13 septembre 1928

Victimes de la sortie de route de leur automobile près du Neubourg, Claude Merle, marchand de porcs à Villejuif en périphérie parisienne, et son passager sont conduits à l'hôpital d'Évreux, le second étant grièvement blessé à la tête.


Le 22 septembre 1928

Le journal américain The Indiana Gazette relate l'exploit réalisé par Pierre Jouchkoff, employé d'hôtel ébroïcien d'origine russe ayant parcouru 5 400 kilomètres à pied à travers toute la France en 115 jours, muni d'une simple mandoline, d'une trentaine de paires d'espadrilles, mais sans un seul sou en poche.


Le 25 septembre 1928

Chef d'équipe à la gare d'Évreux et père de quatre enfants, Eugène Bréant est happé par un train postal au moment où il traversait les voies. Un bras et une jambe sectionnés, il succombe rapidement à l'hôpital de la rue Saint-Louis.


Le 28 septembre 1928

Le tombeau de Guérin de Cierrey, évêque d'Évreux de la fin du XIIe siècle, est mis au jour à La Bonneville lors de fouilles entreprises dans les ruines de l'abbaye de La Noë, récemment acquises par le prince autrichien Colloredo-Mansfeld. L'anneau pastoral et la crosse épiscopale sont retrouvés dans un excellent état de conservation.


Le 29 ou 30 septembre 1928

Domicilié à Évreux, M. Azoeuf remporte la médaille de bronze et une enveloppe de 150 francs pour son poulain d'un an dans la catégorie « Espèce chevaline de trait » au Concours agricole de Louviers.


Le 30 septembre 1928

L'édition nantaise du quotidien L'Ouest-Éclair fait paraître deux annonces concernant la ville d'Évreux : l'une portant sur l'embauche de deux filles de salle à l'hôpital de la rue Saint-Louis et l'autre concernant un poste d'adjoint breveté de l'école Saint-Pierre.


Le 3 octobre 1928

Ayant rejoint Évreux avec son mécanicien à bord de son Caudron-128, le pilote Max Knipping donne une conférence intitulée « L'Aviation commerciale et de tourisme, ses possibilités à Évreux » au cinéma Victor-Hugo Palace devant près de 500 personnes. La soirée organisée avec le concours de la chambre de commerce et de la municipalité d'Évreux.


Le 4 octobre 1928

Répétiteur au lycée d'Alençon dans l'Orne, M. Voisin est nommé répétiteur au lycée d'Évreux en remplacement de M. Malorey, muté au lycée Janson-de-Sailly de Paris.


Le 7 octobre 1928

La Société des courses d'Évreux et les autorités militaires organisent une course de steeple-chase sur l'hippodrome de Navarre.


Le même jour (7.10.1928)

L'Évreux Athletic Club rencontre à l'extérieur le Vélo Sport chartrain en 1re journée de la saison 1928-1929 du championnat de Beauce-et-Maine de rugby.


Le 18 octobre 1928

Pris d'un malaise dans le train de nuit Paris-Caen, Louis Uni, premier « champion du monde de force » et artiste de cirque, est contraint de s'arrêter en gare d'Évreux. Conduit dans un premier temps à une petite chambre d'hôtel de la ville, il meurt d'un oedème à la gorge après son admission à l'hôpital.


Le 20 octobre 1928

Décédé l'avant-veille après un malaise dans le train de nuit Paris-Caen, Louis Uni, dit « Apollon » du temps de sa gloire de « champion du monde de force », est enterré au cimetière Saint-Louis dans une certaine indifférence.


Le 21 octobre 1928

L'Évreux Athletic Club rencontre à domicile l'Union sportive de Tours en 2e journée de la saison 1928-1929 du championnat de Beauce-et-Maine de rugby.


Le 25 octobre 1928

Substitut du procureur de la République à Évreux depuis le mois de mars, Olivier Pierre Augustin Cravin est muté auprès du tribunal de première instance du Havre en Seine-Inférieure (actuelle Seine-Maritime).


Le 27 octobre 1928

Au cours de la séance du conseil général de l’Eure est évoquée l’acquisition d’une machine à écrire de marque Underwood, modèle 3/12, pour un prix de 1 650 francs que l'on peut acquérir auprès de M. Hautreux, représentant à Évreux de la firme américaine.


Le même jour (27.10.1928)

Mort à Évreux de Louis-Auguste Dupuis, amateur éclairé des arts, collectionneur et figure bien connue de la Société libre de l'Eure.


Le 29 octobre 1928

Les représentants de la chambre de commerce d'Évreux participent à une réunion organisée par l'Office des transports de l'Ouest au Mans dans la Sarthe.


Le 30 octobre 1928

M. Roald, jeune motocycliste ébroïcien, se tue en percutant de plein fouet une automobile.


Le 3 novembre 1928

Fondé par le candidat Louis Reinhold pour les élections législatives du printemps dernier, l'organe de propagande socialiste L'Éclaireur d'Évreux passe d'une parution hebdomadaire à mensuelle.


Le 4 novembre 1928

Déjouant les pronostics de tous les commentateurs sportifs, c'est bien l'Évreux Athletic Club qui bat à domicile l'Union sportive du Mans par 3 à 0 en 3e journée de la saison 1928-1929 du championnat de Beauce-et-Maine de rugby.


Le 15 novembre 1928

Domiciliée 39 rue Joséphine à Évreux, Mlle Bazeille se voit rembourser la somme conséquente de 5 000 francs lors du 202e tirage d'amortissement de la Mutuelle rouennaise.


Le 17 novembre 1928

Parmi les réponses du concours des églises de France organisé par le quotidien Le Gaulois, la légende « Évreux, la cathédrale » correspond à la question n°8.


Le 18 novembre 1928

L'Évreux Athletic Club rencontre à domicile le Vélo Sport chartrain en 4e journée de la saison 1928-1929 du championnat de Beauce-et-Maine de rugby.


Le 26 novembre 1928

Le 7e régiment de chasseurs à cheval d'Évreux tient une réunion préparatoire à la vente prochaine par adjudication de sa fourniture en viande.


Le même jour (26.11.1928)

La Sous-section de la première circonscription d’Évreux du comité du Parti républicain démocratique et social est fondée au domicile de son président à la Couture-Boussey.


Le 27 novembre 1928

Parmi les douze nouveaux directeurs ou chefs de vente de laiteries inculpés pour entente illégale sur une augmentation des prix du lait figure M. Gaudin, directeur de la coopérative d'Évreux.

Photo

La laiterie coopérative d'Évreux sur une carte postale du tout début du XXe siècle
© Archives départementales de l'Eure, CPA 11NUM557
Voir mentions légales


Le 29 novembre 1928

Le train de voyageurs n°303 heurte en gare de Serquigny une rame de wagons à cause d'une erreur d'aiguillage, blessant légèrement Jules Petit, convoyeur des postes domicilié 12 rue de Paris à Évreux.


Le 30 novembre 1928

Le 7e régiment de chasseurs à cheval d'Évreux procède dans la matinée à l'adjudication de sa fourniture en viande.


En décembre 1928

Professeur au lycée d'Évreux et personnalité influente du journal, G. Cogniot écrit dans le Bulletin de l'Internationale des travailleurs de l'enseignement :

Serrez les rangs pour obliger la bourgeoisie à réduire ses dépenses militaires en tenant ses promesses relatives à l'instruction ! Serrez les rangs pour soutenir les écoles et les droits cultuels des minorités nationales et des peuples coloniaux opprimés par les impérialismes vainqueurs du dernier conflit ! Serrez les rangs contre la pénétration de l'idéologie chauvine et de l'idéologie pseudo-pacifiste à l'école (...)


Le même mois (12.1928)

Le lieutenant Sounier de la gendarmerie d'Évreux est muté à Gannat dans l'Allier.


Le 2 décembre 1928

L'Évreux Athletic Club rencontre à l'extérieur l'Union sportive de Tours en 5e journée de la saison 1928-1929 du championnat de Beauce-et-Maine de rugby.


Le 10 décembre 1928

Condamné en juillet pour espionnage industriel, sabotage et infraction à un arrêt d'expulsion par le tribunal correctionnel d'Évreux, l'ouvrier allemand Louis Bohm voit son affaire jugée par la cour d'appel de Rouen.


Le même jour (10.12.1928)

Garde-barrière du passage à niveau de La Bonneville, Mme Aulnette est condamnée à un mois de prison avec sursis et 50 francs d'amende pour avoir omis, le 3 août précédent, de fermer la barrière à l'arrivée d'un train, lequel avait tué deux employés ébroïciens qui étaient à bord de leur camionnette de livraison. La Compagnie des chemins de fer de l'État, quant à elle, est condamnée à payer une rente annuelle de 3 616 francs à la veuve d'une des victimes.


Le 16 décembre 1928

Le congrès de la fédération de l'Eure de la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO), prévu dans la matinée à l'hôtel de ville d'Évreux, est repoussé au 27 janvier 1929.


Le même jour (16.12.1928)

L'Évreux Athletic Club est battue 6 à 0 à l'extérieur par l'Union sportive du Mans en 6e journée de la saison 1928-1929 du championnat de Beauce-et-Maine de rugby.


Le 20 décembre 1928

Domicilié 10 rue du Meilet, M. Meunier remporte un prix de 1 000 francs au « Concours du Lux, du Sunlight-savon et du savon La Girafe ».


Le 22 décembre 1928

La ville d'Évreux est mentionnée dans « Les Mémoires d'un poilu de quinze ans », feuilleton autobiographique de Clotaire Bourguignon paraissant dans les pages du Journal des mutilés, réformés et blessés de guerre :

Je quittais donc le 46e de ligne pour contracter un engagement au 28e d'infanterie, à Évreux. Quatre mois après, je partais en refonrt, toujours comme volontaire, à destination du Chemin-des-Dames.


Le même jour (22.12.1928)

En provenance de Paris, des musiciens de jazz participent à un bal de bienfaisance au profit des oeuvres de la Croix-Rouge, donné au Pavillon fleuri.


Vers le 23 décembre 1928

Stagiaire au Havre, le lieutenant Angebault est affecté à Évreux.


Le 28 décembre 1928

Au volant de son automobile dont les phares sont défectueux depuis peu, le mécanicien ébroïcien André Gosselin renverse deux piétons à l'entrée de Nonancourt. Respectivement marchand de bestiaux et employé, M. Brier et Jules Lesne sont grièvement blessés.


Le 31 décembre 1928

Du bureau de recrutement militaire d'Évreux, le chef de bataillon Noiret est fait officier de la Légion d'honneur.

< avant après>